Théâtre : “Le souvenir des Camélias” – L’amitié et la création remparts contre l’exclusion

Le souvenir des Camélias - du 1er avril au 21 mai 2016 - Théâtre Clavel à Paris 19.

Le souvenir des Camélias – du 1er avril au 21 mai 2016 – Théâtre Clavel à Paris 19.

 

La Compagnie des Moires Boréales nous invite à une réappropriation de La Dame aux camélias dans une version où le Sida est le moteur de l’exclusion. La première se déroulera début avril et nous avons hâte de voir Marc Alberto et Irina Zaoui sur scène.

Culture Gay : Bonjour Alberto, pourriez-vous présenter  la Compagnie des Moires Boréales ?
Marc Alberto : Bonjour Culture Gay. Les Moires Boréales c’est une compagnie de théâtre fondée autour de deux univers celui d’Irina et moi-même où se mêlent à la fois Théâtre, musique, chant, et burlesque.

 

CG : Comment vous est venue l’idée de mixer La Dame aux Camélias d’Alexandre Dumas et les années Sida ?
MA : C’est lors d’un mémoire en études théâtrales sur la réécriture de l’œuvre de Dumas fils par René de Ceccaty en 2000 pour Isabelle Adjani, que l’idée m’est venu. L’histoire de la Dame aux Camélias c’est l’histoire de l’exclusion par jugement social et de la rédemption par l’amour.  En recoupant ces deux notions aux divers auteurs des années SIDA (Guibert, Koltès, Collard…) j’ai soudain vu une corrélation, comment une maladie devient le révélateur d’une société hypocrite, qui juge, met au ban par peur de la différence. Les années SIDA ont été ce long combat contre ce jugement.

 

CG : Vous parlez de l’émancipation des gays après les années 90 et plus généralement de l’exclusion des gays de la société. Pensez-vous que le mariage gay est une réponse suffisante contre l’homophobie ?
MA : Non, certainement pas suffisante. Nous avons des siècles de retard sur l’acceptation d’autrui et de la différence. Le mariage gay est un grand pas en avant, mais c’est surtout l’éducation et le dialogue continu qui vont permettre une vraie ouverture d’esprit.

Irina Zaoui : Suffisante probablement pas.  La France est très en retard sur le sujet. Le mariage gay à suscité énormément de remous qui me semblent tellement datés. Le mariage gay est une étape, mais il reste beaucoup de personnes dans la souffrance et le rejet de leur famille. C’est un travail de tous les jours que d’élever les consciences,  il ne faut rien lâcher, nous en avons tous la responsabilité en tant que citoyens, voisins, amis,  frères.
CG : À lire le dossier de presse, vous insistez beaucoup sur le mélange des genres “deux voix lyriques, deux voix théâtrales, deux voix un peu folles”. Votre spectacle ne serait-il pas aussi une sorte de concrétisation de l’amitié créative entre Irina Zaoui et vous ?
MA : En effet, ce premier projet regroupe nos univers créatifs et est le reflet de l’amitié qui nous lie. Nous avions tellement d’envies et d’idées, que la nécessité de créer s’est imposée à nous. C’est surtout la même envie de partage qui nous porte, notre ouverture aux autres…

IZ : Évidemment !!! Nous travaillons depuis longtemps ensemble,  nous avons mille idées à la minute,  avons commencé des tas de projets qui doivent encore mûrir pour aboutir.  Le souvenir des camélias à été une évidence,  et c’est tout naturellement que nos univers se sont conjugués avec l’envie et la volonté de porter loin ce projet !
CG : Quand pouvons nous voir “Le souvenir des Camélias” ? Avez-vous pensé à en filmer certains passages afin de faire connaître le spectacle à celles et ceux qui ne pourront pas se déplacer ?
AM :  Les vendredis et les samedis du 1er avril au 21 mai (sauf les 29 et 30 avril). C’est à 19h au Théâtre Clavel à Paris 19.

IZ : Nous pensons effectivement à filmer des extraits du spectacle et si certains ne peuvent pas se déplacer jusqu’à Paris nous espérons bien susciter l’intérêt de théâtres en banlieue et en province pour partir à la rencontre du public.
Si vous êtes directeur de théâtre n’hésitez pas à nous contacter !!! Looool

 

Réservez vos billets en ligne

Page facebook

Les Moires Boréales

 

Théâtre : "Le souvenir des Camélias" - L'amitié et la création remparts contre l'exclusion

Théâtre : “Le souvenir des Camélias” – L’amitié et la création remparts contre l’exclusion

 

 

PartagezShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someone
Partagez ce post

1 thought on “Théâtre : “Le souvenir des Camélias” – L’amitié et la création remparts contre l’exclusion”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *