Calvaire, une agression homophobe qui tourne (très) mal

Calvaire, de Elhadji Malick Ndong Mbaye

Elhadji Malick Ndong Mbaye vient de publier un roman captivant à propos d’un crime homophobe ignoble qui se déroule au cœur d’une cité. Le style est maîtrisé et le sujet décrit de manière objective, sans condescendance, ni larmoiement. Le texte exploite habilement la double peine, pour un sénégalais, d’être soudain exposé sous le spectre de l’homosexualité, alors que ce pays condamne encore les gays à la prison.

 

Culture Gay : Vous signez un roman autour d’un groupe de jeunes désoeuvrés vivant dans une cité. Dans un élan supposé héroïque, ils décident de bannir les dealers et les homosexuels du quartier. Cette expédition punitive se termine en viol collectif cruel sur un jeune homme gay. Les protagonistes se font arrêter et c’est le début de la prise de conscience, le retour à la réalité. Pourquoi avoir choisi ce sujet ?

 

Elhadji Malick Ndong Mbaye : D’abord pour l’époque. Je crois que nous vivons dans une époque où la question de l’homosexualité est abondamment abordée. Pas hélas pour ce qu’elle représente, c’est-à-dire une nature humaine inviolable, mais pour ce qu’elle peut malheureusement encore provoquer en matière de réaction violente chez une partie de la population mondiale. Je dirais donc que c’est l’époque avant tout qui le demande. 

Lire la suite…