Culture Gay à nouveau bloquée par Facebook

Depuis vendredi 11 octobre nous avons constaté une baisse considérable de l’audience de notre page Facebook. Nous venions de dépasser le cap des 100.000 fans et encore plus d’abonnés, soit 150.000 personnes atteintes/semaine.

Différentes fonctions (comme la programmation) se sont brusquement arrêtées et les statistiques n’affichaient qu’une ou deux personnes atteintes. Nous avons reçu le message “Vous êtes passés en mode restreint“, sans aucune autre explication supplémentaire de la part du réseau social. Ce n’est qu’en nous connectant sur un Mac que nous avons lu ce message.

Nous avons aussitôt demandé des explications sans obtenir de réponse. Le blocage devrait durer jusqu’au 18 octobre inclus.

Ce n’est pas la première fois que la page Facebook de Culture Gay se fait bloquer. Les modérateurs, basés souvent dans les pays pauvres, ne font parfois pas preuve d’une grande sensibilité. Ainsi pour la photo d’un simple baiser, ou d’un homme en short torse nu, la page avait déjà été censurée. Espérons que que les censeurs revoient rapidement leur jugement totalement arbitraire et des plus obscurs.

Vous voulez soutenir l’action de Culture Gay ? Rendez-vous sur Tipeee afin de nous laisser un petit don.

 

 

 

Homophobie dans Nice-Matin « Nous avons été choqués par tant de haine et d’ignorance »

Suite à un article dans Nice-Matin annonçant leur mariage, un couple gay a été la cible de commentaires homophobes sur le site internet du journal. La rédaction de Nice-Matin, indignée par les propos haineux, homophobes, racistes, etc, de ses lecteurs avait décidé de publier certains d’entre eux.

 

Culture Gay : Bonjour Vincent. D’abord recevez tout le soutien de toute la communauté de Culture Gay. Comment avez-vous appris que vous étiez la cible de commentaires homophobes sur le site du journal Nice-Matin ?

Vincent : Nous vous remercions pour votre soutien. Nous nous sommes mariés le 27 juillet et nos amis nous ont informé de la publication de commentaires ignobles à caractère homophobe sur le site en ligne du journal Nice matin. Ce journal a pour tradition de prendre les photos des mariés du week end et de les féliciter. Nous avons été informés dès le lundi. Ce sont nos proches qui nous ont alerté. Nous étions encore dans le tourbillon de l’émotion du mariage. C’était le plus beau jour de notre vie. Cette nouvelle n’a pas entaché notre bonheur. Elle le renforce.

 

Culture Gay : Certains commentaires vous ont-ils blessés ?

Vincent : Nous avons été choqués et surpris par tant de haine et d’ignorance…

 

Culture Gay : En s’insurgeant contre tous ces homophobes qui vous attaquaient, Nice-Matin vous a encore plus mis en avant et cette affaire a eu un retentissement national. Avez-vous été davantage soutenus, à ce moment-là ?

Vincent : Nous n’en faisons pas un combat personnel. Nous nous insurgeons contre l’homophobie car elle n’est pas une opinion mais un délit. De même l’injure rendue publique ne doit pas rester impunie. Nous avons reçu d’innombrables soutiens de citoyens, monsieur Estrosi, le Maire de Nice nous a appelé personnellement. Mme la Députée Laëtitia Avia nous a écrit par mail. Nous avons été soutenus par le centre lgbt de Nice et l’association Stop Homophobie. Nous sommes très touchés par tout ça

 

Culture gay : Lors de votre dépôt de plainte, est-ce que les policiers ont été sympathiques, compréhensifs ?

Vincent : Nous sommes accompagnés par un avocat et c’est lui même qui a déposé notre plainte

 

Culture gay : D’une façon générale, recommandez-vous aux LGBT+ de suivre votre chemin et de porter plainte dès qu’ils sont insultés, harcelés, sur les réseaux sociaux ou dans la vie de tous les jours ?

Vincent : Nos démarches sont justes. Il faut que cela cesse. Ces insultes sont inadmissibles. Elles blessent dans la rue mais aussi sur Internet. Nous sommes posés et sereins. Nous avons un regard distancié par rapport à tout cela. Mais imaginons que ces insultes soient dirigées contre des personnes plus fragiles , des ados notamment… elles peuvent avoir des conséquences dramatiques

 

Culture gay : Merci beaucoup. N’hésitez pas à revenir vers nous si vous avez du nouveau. 

Vincent : C’est bien nous qui vous remercions de votre soutien et de votre écoute et suivi. Merci pour tout.

Culture Gay censurée 3 jours par Facebook

Facebook a de nouveau décidé de bloquer la page Culture Gay (92.000 followers, près de 90.000 fans).

Nous apprenons ce matin que nous ne pouvons plus contrôler la page Facebook Culture Gay. En effet, l’un de nos sondages ludiques a semblé heurté la sensibilité de certains censeurs :

“Préférez-vous les visages lisses ou les visages barbus ?”, aurait enfreint les “règles de la communauté”.

Cette nouvelle censure intervient après des posts à propos du “dérapage” du Pape François qui faisaient un véritable buzz sur la toile et connaissant énormément de réactions et de partages.

L’administrateur principal de Culture Gay à demandé à ce que cette décision soit réétudiée… sans obtenir de réponse pour l’instant.

Un mail a été envoyé mais la requête a été refusée.

Qui sont les super fans de Culture Gay ?

Voici les premières personnes à avoir décidé de nous aider en nous donnant quelques euros via le site https://www.tipeee.com/culture-gay/tippers Vous pouvez encore les rejoindre !

Culture Gay devait renouveler les services de son site internet et, une fois encore, ce sont les animateurs du site internet et de la page Facebook qui devaient mettre la main à la poche. Une situation qui n’était plus acceptable. Malgré plusieurs appels aux dons, peu de personnes s’étaient mobilisées. Du coup, nous avons décidé de cesser toute activité sur Culture Gay pendant 48 heures. Non seulement nous avons reçu de quoi payer notre hébergement, mais en plus de nombreux fans nous ont envoyé des messages de soutien que nous publions ici. À noter qu’après notre dernier post, Facebook s’est empressée de désactiver notre fonction de programmation des posts sur notre page. Un comble pour un réseau social qui n’a, pour l’instant, jamais payé ses impôts en France. Pour l’heure, nous ne savons pas comment seront publiées les actualités demain…

Le réseau social, suite à notre annonce de peut-être quitter Facebook, s’est empressé de désactiver notre fonction de programmation de posts à l’avance. Un punition ?

Lire la suite…