Mister Gay France 2018, c’est lui !

Bruno Solari : « Pourquoi pas moi ? »

Bruno Solari, 44 ans, est originaire du Vaucluse. Il mesure 1,71m et porte du 38. C’est son expérience dans le circuit des concours de beauté de 15ans qui l’a décidé à se lancer à son tour dans l’aventure. Il est par ailleurs propriétaire de plusieurs marques de concours depuis 5 ans et également chef d’une entreprise dans la viticulture. Interview.

 

Culture Gay : Bonjour Bruno Solari, vous êtes le nouveau Mister Gay 2018. D’abord toutes nos félicitations ! Qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans l’aventure Mister Gay 2018 ? Vous vous êtes dit « Moi aussi je peux le faire » ?

Bruno Solari – Mister Gay France 2018 : Merci beaucoup ! Non, pas du tout. C’est la continuité de mon travail et la récompense de celui-ci. Ce qui m’a motivé, c’est plutôt le challenge de représenter ce concours prestigieux. En étant Gentleman France, on se prend au jeu, on cherche à exister. Mais se faire repérer sur son travail et sa passion, c’est juste extraordinaire, vous ne trouvez pas ? Et plus justement et « pourquoi pas moi »…

 

Culture Gay : Cette élection s’est déroulée sans le support des magazines gays traditionnels. Pourquoi ? Comment s’est-elle passée ?

Bruno Solari – Mister Gay France 2018 : Pourquoi ? Parce que à mon humble avis l’organisation ne voulait pas tomber dans le ghetto mais élargir, s’ouvrir. Mon élection s’est passée en plusieur phases j’ai été repéré par le délégué de Belgique. Et ensuite j’ai eu une discussion à propos de mes motivations avec un organisateur de l’organisation international. Ensuite, après l’acceptation en demande d’ami sur Facebook  du fondateur, j’ai eu une discussion pour me présenter et puis ma candidature a été validée. Ils m’ont demandé ce que je pourrais pour que leur marque soit mise en avant sur le territoire national. Étant dans le circuit des concours de beauté, je vais pouvoir les valoriser sur mes différents événements et faire un mix avec le milieu gay, gay pride, salons, discothèques et autres.

Lire la suite…