Sève brute, orgasmes jubilatoires

Sève brute surprend par son style littéraire parfaitement maîtrisé. C’est la première nouvelle qui scotche le lecteur grâce à des descriptions érotiques recherchées, toujours justes et incroyablement efficaces. Bruno Ay emporte le lecteur à haute vitesse sur une route où la testostérone est le moteur de toutes les envies, la justification de tous les excès.

 

Sève brute, le roman brûlant de Bruno Ay

Culture Gay : Bonjour Bruno Ay, vous publiez « Sève brute » aux Éditions Textes Gais. Pouvez-vous nous en dire un peu plus à votre sujet et nous raconter la genèse de votre premier ouvrage ?

Bruno Ay : Au tout début, c’était l’envie d’écrire des textes courts autour de fantasmes strictement érotiques. L’envie d’aborder de front des situations très sexuées, de trouver ma propre manière d’écrire sur ce thème-là. C’est un sujet qui m’a toujours paru au moins aussi intéressant que d’autres en tant que lecteur. Je trouve même que c’est, en soi, un beau matériau littéraire. J’avais envie de m’y essayer.

Puis je me suis attaché à certains personnages. J’ai éprouvé le besoin de les étoffer, de les rendre un peu moins “mécaniques”, moins strictement porno ; puis de les entrecroiser d’un récit à l’autre pour ne pas les perdre de vue complètement, et donner cet aspect choral dans la dernière partie. 

Et peu à peu, j’ai décidé de ne rien m’interdire. J’ai voulu qu’il y ait du fantastique, des vampires, un côté polar, Éros et Thanatos à la fois. Et de l’humour, si possible. Je voulais que ce soit léger, plutôt enjoué, j’y tenais beaucoup. Personnellement je trouve que l’érotisme et l’humour ne sont pas forcément incompatibles. Certains films pornos gay le prouvent, parfois même avec un brio qui m’épate.

Lire la suite…

Les sacrés Bons Dieux de Jean-Marc-Brière

Sacrés bons dieux de Jean-Marc Brière

Les romans de Jean-Marc Brière jalonnent les bibliothèques numériques comme de délicieuses pâtisseries dans la devanture d’un salon de thé. Tout le monde adore ce littéraire dont la plume précise glisse souvent dans l’érotisme le plus exacerbé. Mais on sait peu de choses de l’homme derrière ses livres. Il a accepté notre interview.

 

Culture Gay : Bonjour Jean-Marc Brière, pourriez-vous lever le voile sur qui vous êtes dans la vie ? (Où vivez-vous, quels sont vos auteurs favoris, que faites-vous dans la vie, quelles sont vos passions ?)

Jean-Marc Brière : Je vis en Angoumois (Angoulême). Je vis de mes rentes après environ 34 ans de travail acharné (pas que…) et une vie mouvementée mais pas trop dissipée au cours de laquelle j’ai connu le bonheur auprès d’un homme (aujourd’hui décédé) pendant 33 ans. Enfant oublié par sa famille, j’ai vécu en pension jusqu’à l’âge de 18 ans. Serveur de restaurants, j’ai suivi des cours de droit pour devenir conseiller juridique et fiscal puis expert comptable. Exclusivement gay depuis toujours, je m’en suis trouvé très heureux. J’estime que parler de sexe est aussi normal que de parler de son boulot.

J’adore lire, la musique Classique ou non, visiter des musées, voir des spectacles mais surtout errer dans des régions ou des pays que je ne connais pas.

Lire la suite…

Denis-Martin Chabot, l’érotisme fait partie de l’amour

Denis-martin-Chabot

Culture Gay : Bonjour, Denis-Martin, vous avez remporté de nombreux prix au Canada en tant que journaliste, est-il plus facile de se lancer dans la littérature quand on a connu, comme vous, une brillante carrière de journaliste ? Lire la suite…

Chris Verhoest : « L’inspiration me vient de partout ! »

« J'ai conduit jusqu'à toi », le nouveau roman de Chris Verhoest.

« J’ai conduit jusqu’à toi », le nouveau roman de Chris Verhoest.

Après des études de lettres modernes afin de devenir enseignante, Chris Verhoest s’est lancée avec succès dans une carrière de romancière. Originaire de Caen, c’est à Rouen qu’elle a posé son clavier d’où elle nous répond aujourd’hui…

Lire la suite…

Laurent Dautray, un premier roman sensible, bouleversant, indispensable

Laurent Dautray, un premier roman sensible, bouleversant, indispensable

Laurent Dautray, un premier roman sensible, bouleversant, indispensable

À la fin de la lecture de «Dis-le», ce sont des frissons qui vous parcourent l’échine et peut-être un mot qui vous vient à l’esprit : Magnifique. Si le roman prend parfois des allures de règlement de comptes et répertorie les errances de Mathieu, le jeune amant, dont il est question, le style de l’auteur rend l’exercice passionnant. «Dis-le» nous permet de partager les attentes, les désillusions et les combats d’un narrateur de douze ans plus âgé que le jeune au charme dévastateur. Très vite on réalise, qu’on ne peut apprivoiser un petit animal sauvage sans craindre griffes et morsures. C’est peut-être de cela qu’il est finalement question dans ce roman-documentaire. L’auteur refuse d’ailleurs de parler d’autobiographie et présente son travail comme une auto-fiction. Mais peu importe. On se dit que nous aussi, nous aurions pu tomber en amour avec Mathieu et essayer de l’aider à s’en sortir. C’est justement ce qui est beau dans ce roman, la description des sentiments dans des situations que nous aurions pu rencontrer. Car personne n’est à l’abri du bonheur, ni de la fatalité et la vie s’amuse toujours à combiner les deux. À lire absolument.

Lire la suite…

Tan Hagmann, sans contrefaçon dans la peau d’un garçon

Interview-D'auteur-Tan-Hagmann

 

Tan Hagmann est l’auteure de trois romans « Bi live in me », « Sage comme une image » qui ont connu un beau succès et « La couleur de l’enfer » qui vient de sortir. Tan se confie à nous avec beaucoup de sincérité. Voici l’occasion de découvrir son univers.

Lire la suite…

Robin, photographe des stars

12837652_10153820883871154_1094441388_B

Vous avez probablement déjà vu l’une des œuvres de Robin sur un kiosque à journaux, dans un magazine, sur un disque ou sur internet. Robin est une grande pointure de la photographie. Des défilés de Jean-Paul Gaultier, aux pochettes de Mylène Farmer, des photos de beaux garçons aux portraits de Beth Ditto, coup de projecteur sur ce passionné de musique qui a réussi à vivre de sa passion.

Lire la suite…