Soutenez Culture Gay, faites nous passer vos messages !

Aidez Culture Gay

Pour nous aidez, rien de plus simple. Rendez-vous sur Tipeee.com. Choisissez le montant que vous souhaitez nous allouer. L’argent sert à subventionner le site internet et les frais de fonctionnement (envoi des cadeaux, matériel, publicité…). En contrepartie vous pouvez mettre en avant l’association, le club, l’évènement, etc, de votre choix. N’hésitez pas à nous demander de plus amples détails à contact@culturegay.fr

https://www.tipeee.com/culture-gay

 

 

 

Mes parents m’interdisent de voir mon copain

Alexandre, 15 ans : Mes parents m’interdisent de voir mon copain

Âgé de 15 ans, Alexandre a appelé Culture Gay à l’aide, car ses parents lui ont interdit de voir son copain de 17 ans. Il a accepté de témoigner pour nous.

 

Culture Gay : Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Alexandre : Bonjour. J’ai 15 ans. J’ai deux sœur 12 ans et 18 ans et mais parents sont toujours ensemble. Il a un peu plus d’un an je me suis rendu compte que j’étais attiré par des garçons et que les filles ne m’attiraient plus du tout.

 

Culture Gay : Tu étais seulement attiré par les garçons ou tu en fréquentais déjà ?

Alexandre : Non. J’étais en couple avec mon premier copain qui a 17 ans avec qui j’avais des relations.

Lire la suite…

Un labrador abandonné car il était gay

Un chien abandonné car il était “gay”

Selon un fan de Culture Gay, un labrador de couleur chocolat âgé de 2 ou 3 ans a été abandonné par sa maîtresse, il y a quelques mois. Celle-ci avait emmené son animal se promener dans un parc et lorsqu’un autre chien lui est monté dessus, son chien n’a pas montré la moindre résistance. Furieuse, la propriétaire de l’animal n’a pas supporté de posséder un chien gay. Elle s’en est débarrassée quelques jours plus tard dans un refuge proche de Ghlin (07). Le labrador lui avait été offert comme cadeau, à Noël…

 

 

 

Manès Aegerter : Dans « Fuir les ténèbres » le harcèlement scolaire vire au cauchemar

Interview-Manes-Aegerter

Manès Aegerter publie « Fuir les ténèbres – coming out en enfer », un roman sensible qui nous fait partager l’intimité d’un adolescent blond et joufflu harcelé par ses camarades de classe. Nous vous conseillons vivement de lire ce roman qui a l’originalité de transformer un harcèlement homophobe en véritable thriller où la victime décide de se battre contre ses bourreaux. On regrette juste qu’une grande maison d’édition ne soit pas derrière ce projet, car il mériterait d’être étudié chez les jeunes où l’homophobie est toujours présente.

Lire la suite…

Amours Interdites, des reportages contre les frontières et les préjugés

Interview-Severine-BardonSéverine Bardon est réalisatrice pour le web et la télévision. Elle a collaboré à « Amours Interdites » et nous confie comment s’est construit ce projet international autour de la difficulté d’aimer selon sa nationalité, sa religion, son milieu, son sexe, etc. Vous pouvez visionner une partie de son travail sur le site d’Arte.

Lire la suite…

Victime d’homophobie j’ai tenté plusieurs fois d’en finir

Homophobie-suicide

 

Romain est originaire de Haute Provence, dans la Vallée du Rhône, un petit village de 3500 personnes où l’homosexualité est encore une « maladie » pour la grande majorité des habitants. Efféminé, Romain a subi insultes et exclusions jusqu’à tenter de se suicider à l’âge de 8 ans, puis à 12 ans et 16 ans. Il évoque aujourd’hui ses blessures qui lui font mal dès qu’il effleure à nouveau tous ces sujets. Il a accepté de se confier à Culture Gay car il espère que son témoignage aidera des jeunes qui se reconnaitront dans son portrait.

Lire la suite…

Guy : Notre histoire d’amour a duré 44 ans !

Histoireans

 

Guy est loin de la génération Grindr qui, tout en consommant le sexe comme un produit d’alimentation, se plaint de relations dénuées de sentiments. Guy a traversé l’après-guerre, l’homophobie ordinaire et toutes les épreuves de la vie avec son compagnon. Il témoigne pour Culture Gay.

 

Culture Gay : Bonjour Guy, merci beaucoup d’accepter de répondre à nos questions. Vous êtes né en 1938, pourriez-vous nous expliquer comment était perçue l’homosexualité aussi loin que vont vos souvenirs ?
Guy : Je suis né en 1937 à Amsterdam… l’homosexualité était absolument tabou jusqu’en 1960 par-là !

Lire la suite…