Je ne veux jamais revoir mes anciens mecs

 

Sylvain préfère changer de partenaire à chaque plan.

Sylvain se définit comme un joueur. Ce qu’il aime avec ses conquêtes, c’est endosser un rôle. Depuis qu’il a découvert que les mecs étaient fascinés par son sexe, il en profite pour prendre une revanche sur un passé où on le traitait avec moins beaucoup d’admiration.

Culture Gay : Bonjour Sylvain, tu es un célibataire endurci et cela semble te convenir. Comment fais-tu pour gérer ta sexualité ?

Sylvain : C’est un choix et je vis très bien mon célibat et ma sexualité. Je ne reçois pas chez moi, ou rarement. Je fréquente régulièrement les sauna gays, mais de façon raisonnable. Je suis heureux ainsi.

 

Culture Gay : Ce n’est pas un peu frustrant de ne partager que quelques moments intimes avec une personne, sans chercher à la connaître davantage ?

Ho non ! Je ne peux pas être frustré, car je ne cherche aucune attache. Je joue avec eux, un peu comme si j’étais un acteur de cinéma et j’invente les scénarios les plus fous, j’ai beaucoup d’imagination. Lorsque j’arrive au sauna, je me mets dans la peau d’un homme très viril et quand on me parle, je réponds que je suis hétéro, bi ou que c’est la première fois que j’entre dans un sauna. J’adore ça ! C’est un peu l’archétype du mâle dominant qui veut que ses partenaires soient à genoux devant lui. Je suis bien monté et j’attire toute une catégorie de mecs qui sont prêts à tout pour jouer avec moi et faire des trucs. J’adore jouer les caïd, mettre les mecs mal à l’aise et voir qu’ils sont prêts à tout pour aller au bout d’un trip. J’adore créer ces mises en scène. Parfois je fais semblant de piquer des colères pour voir leurs réactions. Bien sûr, tout cela est pour rire.

Sylvain plait énormément grâce à un détail spécial de son anatomie.

Culture Gay : Tu n’as jamais de propositions d’aller plus loin avec un mec avec qui ça se passe bien ?

Sylvain : Oh ! Si ! On m’a même proposé de tout quitter pour une belle vie. J’ai totalement refusé. Je ne veux être avec quelqu’un. Je suis très solitaire et indépendant. C’est ma nature. J’ai déjà la chance de me taper de beaux mecs, alors que je ne suis ni beau, ni musclé. Je suis plutôt dans le genre “charmant”. Mes partenaires me demandent parfois de remettre ça une fois de plus, mais je réponds toujours ”non”, car je me lasse très vite. En général, on devient plutôt des potes. Quand on se revoit, on discute simplement, mais je n’ai pas envie de recommencer. S’ils me laissent leur téléphone ou qu’ils viennent me parler sur les sites, je les bloque direct. Je suis trop joueur, j’aime le jeu. Si on insiste trop, je me fâche, voilà tout.

 

Culture Gay : Tu ne t’es jamais demandé si finalement tu ne joues pas un rôle pour mieux te protéger. Tant qu’on joue un personnage, on ne se met pas vraiment à nu…

Sylvain : Peut être bien. J’ai beaucoup souffert, dans le milieu gay. J’ai été une star locale dans les année 2000. J’avais 20 ans. J’étais très efféminé. On se moquait de moi. On me traitait de “folle tordue”, alors que moi j’étais dans la fiesta et la sincérité. Je me donnais à fond avec les gens j’aimais. Je faisais du spectacle et cela en surprenait plus d’un. Ça m’a poursuivi car j’étais devenu connu dans le milieu. Je devais répondre à tout le monde, accepter de poser sur les photos avec les gens. J’étouffais. Je voulais être méchant, mais je n’y parvenais pas.

 

Culture Gay : Tu penses que tu prends une revanche sur ceux qui se moquaient de toi lorsque tu étais jeune en les dominant aujourd’hui au lit ?

Sylvain : Oui, c’est certain. Ceux qui m’ont connu très jeune me disent qu’ils me préfèrent maintenant que je suis beaucoup plus masculin. C’est le milieu gay qui est comme ça. Si vous êtes banal et que vous vous mettez au sport jusqu’à montrer une belle plaque de chocolat, on m’a tout de suite vous placer sur un pied d’estale. Il y a aussi ceux qui te regardent de haut et te disent que tu n’es pas leur style. Mais dès qu’ils apprennent que tu as un gros sexe, ils reviennent tenter leur chance en bavant. Malheureusement, avec moi ça ne marche pas comme ça ! 🙂

 

 

Sylvain : Tu sais, j’ai vécu une très belle histoire d’amour à l’âge de 15 ans. C’était très fort entre nous. Il m’a tellement apporté que je pense que personne n’arrivera jamais à sa hauteur. Et puis je n’ai pas envie du tout être en couple. Jouer comme je fais me va très bien. J’en profite le temps que ça durera. Je sais qu’en prenant de l’âge je serai moins attirant. Quand ce moment arrivera, je me tournerai vers d’autres activités. Tu sais, en dehors de mes rencontres, j’aime regarder des reportages à la télé, des émissions. J’écoute aussi beaucoup de musique, dans des styles très variés.

 

Culture Gay : Tu as tout le sexe que tu veux, mais ne manques-tu pas parfois de câlins, de caresses, de quelqu’un qui te surprend de temps en temps en étant gentil avec toi ?

Sylvain : Je le fais quand ça se passe bien avec un garçon. Il y a quinze jours, j’ai rencontré un mec. Il s’occupait bien de moi. Il m’a fait plein de câlins et de massages. J’étais bien au début, mais ça m’a vite saoulé. J’ai fini par lui dire de prendre la porte et cela l’a choqué.

 

Culture Gay : Merci beaucoup pour toutes ces réponses.

Sylvain : De rien, merci à toi ! 😉

 

PartagezShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *