Menacé de mort par mon voisin homophobe

Menacé de mort par mon voisin homophobe

 

Florian a 23 ans, est Conseiller Funéraire à Asnières sur Seine où il habite. Il a récemment trouvé dans sa boîte à lettres des menaces de mort homophobes. Il a accepté de nous raconter son expérience.

Culture Gay : Tu as subi des menaces homophobes de la part de ton voisin. Comment cela a commencé ?

Florian : Je rentrais chez moi un dimanche soir, quand j’ai découvert une lettre anonyme glissée dans le cadre de la porte de mon appartement. Pourtant, jusqu’à ce jour, je n’avais aucun problème avec mes voisins.

 

Culture Gay : Comment ce voisin anonyme pouvait-il savoir que tu es gay ?

Florian : Certains voisins de confiance savent pour mon homosexualité. J’ai fait mon coming out il y a des années. J’ai vécu 3 mois avec mon ex dans mon appartement. Je pense que le coupable a dû nous repérer ou qu’un autre voisin le lui a dit, peut-être sans arrière-pensée.

 

Culture Gay : Le message est anonyme, as-tu une idée de l’identité de la personne qui te l’a envoyé ?

Florian : Absolument pas et cela qui est le plus inquiétant. Je reste prudent, mais je ne vais pas non plus m’empêcher de vivre.

Culture Gay : Tu as courageusement posté une vidéo montrant la lettre de menaces en répondant que tu ne comptais pas partir de ta résidence et tu l’as postée sur les réseaux sociaux. As-tu reçu beaucoup de messages de soutiens ?

Florian : Oui, énormément ! J’ai fait cette vidéo dans le but de montrer aux gens la seule réaction possible que nous devons avoir : dire “non” et démontrer que ce discours n’est pas normal.

 

Culture Gay : As-tu porté plainte pour “Homophobie” auprès de la police ou comptes-tu le faire ?

Florian : Oui. J’ai porté plainte pour “Homophobie et menaces de mort”.

 

Culture Gay : En France, la menace de mort constitue un délit. Les sanctions peuvent s’élever à 6 mois d’emprisonnement et 7 500 euros. Ou bien 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende en cas de circonstances aggravantes ? Crois-tu que la personne qui te harcèle connaît cette loi ?

Florian : Non. Je crois plutôt que cette personne n’a pas la même idée que c’est un délit. Pour elle, la victime c’est elle et le coupable moi, car ils ne supportent pas l’homosexualité.

 

Culture Gay : Selon toi, comment pourrait-on faire baisser efficacement le taux d’agressions ou de harcèlements homophobes en France ?

Florian : Faire de vraies campagnes de sensibilisation. Pas des affiches qui ne restent visibles que 2 jours dans la rue. Les personnes fermées d’esprit se plaignent lorsqu’elles voient un couple de même sexe qui s’embrasse. Il faut faire prendre conscience aux gens que nous sommes des personnes comme les autres, certes avec des préférences sexuelles différentes, mais comme tout le monde on mange, on s’habille, on travaille, on paye la TVA … bref ce sont nos similitudes qu’on devrait regarder pas nos différences…

 

En savoir plus :

Les menaces homophobes :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32077

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *