Joël Philart dessinateur de fantasmes gays

Joël Philart est dessinateur de bandes dessinées gays et il mérite qu’on explore son univers original. Grâce à un imaginaire à la fois fantastique, science-fictionnesque et très érotique, il sait captiver l’attention du spectateur. Les personnages sont beaux et soignés, les décors extrêmement fournis. On se trouve à un travail long et soigné. Culture Gay a interviewé ce dessinateur plein d’avenir.

 

CG : Bonjour Joël, pouvez-vous vous présenter pour celles et ceux qui ne vous connaissent pas encore ?

Joël Philart : Bonjour, j’ai la cinquantaine (déjà !), je vis en Suisse, dans une région pas très gay-friendly, donc je resterai discret. Je vis avec mon partenaire depuis 16 maintenant, nous avons contracté un partenariat enregistré vu que le mariage pour tous n’est pas encore arrivé en Suisse.

CG : Vous avez déjà publié en ligne six bandes dessinées de 46 à 52 pages chacune et le septième tome est en production, vous êtes un auteur très prolifique !

Joël Philart : C’est une passion au sens propre du terme. J’adore faire ça ; c’est même thérapeutique, ça me fait un bien fou de créer et de dessiner, ça me fait oublier tout le reste. Et j’envisage des spin-off à ma série ! J’ai donc de quoi m’occuper.

 

CG : On aime beaucoup votre graphisme et on sent un véritable talent de mise en scène. Comment procédez-vous pour créer vos bandes-dessinées. On pourrait dire que votre plume ressemble davantage au graphisme des jeux vidéo, car elle allie photos, textures et dessins ?

Joël Philart : J’ai pris des cours de dessin orientés bande-dessinée et je crée mes cases avec un logiciel 3d (Poser) ; je les redessine ensuite à l’aide de ce modèle. Pour les décors, je les crée directement dans le logiciel et je les photoshope au besoin. D’où l’aspect jeux vidéo. Une planche me prend entre 6 et 8 heures.

 

CG : Avez-vous été approché par des éditeurs traditionnels afin de publier vos albums et en faire profiter le plus grand nombre ?

Joël Philart : Malheureusement non ; j’y ai déjà pensé, mais je ne sais pas trop à qui m’adresser et comment m’y prendre. Mais on ne sait jamais… Tout vient à point à qui sait attendre…

 

CG : Vous proposez vos ouvrages en ligne, gratuitement. C’est très généreux de votre part !

Joël Philart : J’ai la chance d’avoir un métier qui me permet de vivre sans ça ! Et c’est une passion que je suis content et fier de partager.

 

CG : Votre style sort un peu des caricatures de la bande dessinées LGBT avec soit des personnages grossiers, soit un style ultra académique. Quelles sont vos influences ?

Joël Philart : Mes influences sont clairement la BD belge. J’ai longtemps été abonné à Spirou et le 50% de mes albums sont de chez Dupuis. Je consulte des mangas et des comics sans vraiment les lire pour m’inspirer de leur mise en page.

 

CG : Avez-vous des livres ou des auteurs à nous conseiller ?

Joël Philart : Dans le domaine LBGT, je recommande la Revue LGBT-BD (https://www.facebook.com/La-Revue-LGBT-BD-872142349473182/) dans laquelle on peut découvrir plein d’auteurs LGBT intéressants. Sinon, des classiques comme Lanfeust, Elfes, etc. Deux albums dessinés par Lepage avec des héros gays : Muchacho et Névé.

 

CG : Certains de vos albums sont maintenant traduits en anglais. Comment cela s’est-il déroulé ? Pensez-vous avoir plus de chance avec les éditeurs étrangers que les français ?

Joël Philart : Je parle anglais et allemand, donc je les traduis moi-même ; je demande quand même une relecture à une personne dont c’est la langue maternelle. Question édition, pour le moment, c’est la même histoire, comment faire et qui contacter ? Toutefois, le nombre de fans on-line anglophones est six à sept fois plus important que celui des francophones. Et sur Amazon, je vends plus en anglais qu’en français et en allemand.

 

 

CG : Merci beaucoup !

Joël Philart : C’est moi qui vous remercie.

Bibliographie

  1. Le Prince des Ombres
  2. La consécration des Amants
  3. Brumes, Ombre et Lumière
  4. Les murmures de l’Océan
  5. La Fleur de la Destinée
  6. Les Garçons de l’Aurore
  7. Les Ombres de la Nuit (en production)

 

http://amantsdelalumiere.smackjeeves.com/

PartagezShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someone
Partagez ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *