Fabien Tucci, un Coming Outch qui fait autant mâle que rire !

Fabien-Tucci

Culture Gay a rencontré pour vous Fabien Tucci, jeune comédien qui met le paquet avec un spectacle aussi original que décapant qui ravit chaque mardi tous les spectateurs. Évidemment, nous avons adoré cet acteur à l’avenir prometteur, à la fois courageux, honnête, franchement drôle et… vraiment charmant ! Rires.

Culture Gay : Bonjour Fabien Tucci, est-ce que vous écrivez vos textes vous-même ou faites-vous appel à des auteurs pour vous y aider ?
Fabien Tucci :
Bonjour, Culture Gay. Oui, j’écris tous mes textes. Je dois dire que j’ai fait une très belle rencontre avec Élisabeth Buffet (humoriste découverte par Florence Foresti qui reprend actuellement « Nuit d’ivresse » de Josiane Balasko) et que celle-ci m’a aidé à peaufiner mes sketchs.

 

CG : Comment avez-vous démarré dans le monde du spectacle ?
FT :
J’ai commencé par la télévision. Une nuit, vers deux heures du matin, je suis tombé sur une annonce de casting « Cherche homo qui ne fasse pas homo » pour un projet de série pour TF1. Ma petite voix intérieure m’a dit « Vas-y, réponds à ça ». Et dès le lendemain matin, après avoir envoyé mes photos, j’ai été contacté par la production. Malheureusement, après de multiples sélections, je n’ai pas été retenu. Mais peu de temps après, le directeur du casting m’a rappelé pour me proposer de jouer un assistant photographe homophobe dans « Mon incroyable fiancé » (une seule personne est piégée et tous les autres sont des comédiens). J’étais ravi qu’on me propose un tel personnage, même si je dois avouer que j’y ai mis tellement d’énergie que beaucoup ont cru que je ne jouais pas la comédie. En plus, ce genre de programme se situe à mi-chemin entre la comédie et la télé-réalité et le spectateur nous identifie facilement aux personnages que nous interprétons. C’est ainsi que j’ai voulu inverser l’image que les gens avaient de moi en me lançant dans l’écriture de « Coming Outch ».

 

Fabien Tucci par David Twist.

Fabien Tucci par David Twist.

CG : Votre spectacle pose de nombreuses questions sur l’homosexualité, mais d’une façon universelle. À tel point que ça pourrait être un hétéro qui joue un gay…
FT : La question que l’on me pose souvent à la fin du spectacle c’est : « Es-tu gay ou est-ce que tu es un hétéro qui joue un gay ? »

 

CG : Et alors ? C’est quoi la réponse ? On veut tout savoir !
FT :
Ça dépend de qui me la pose (rires). Mais mon spectacle ne s’adresse par particulièrement aux gays. Il y a toujours beaucoup plus d’hétéros dans la salle que d’homos. Mon public est plutôt amateur de comédies, de one man shows et de rire. Ils viennent passer un bon moment, se fendre d’une bonne tranche de rigolade… Mais c’est vrai que lorsque j’ai lancé ce spectacle, il y a cinq ans, il n’y avait pas beaucoup de gays humoristes. Quoi qu’il en soit je suis resté sur mon projet de « Coming Outch », un spectacle qui peut faire « mâle » mais qui aborde autant les grandes questions que des choses beaucoup plus intimes…

 

CG : Du coup, avez-vous fait votre coming out avant votre « Coming Outch » ?
FT :
Rires. Lorsque mes cousins sont venus voir mon spectacle à Paris, je ne les avais prévenu de rien. C’est en les voyant dans la salle avec leurs copines et une dizaine d’amis que je me suis dit « Oh ! Putain ! » Rires. Rassurez-vous cela s’est bien passé !

 

Fabien-Tucci-David-Twist2

Fabien Tucci vous dira presque tout.

CG : Justement, quels sont les retours du public ? Comment réagissent les spectateurs à ce coming out qui fait mal ?
FT :
Au milieu de tous les rires, des félicitations et tout, je me rends compte que certains spectateurs sont beaucoup plus touchés que d’autres. Par exemple, j’ai un sketch où je m’adresse à mon père et une mère de famille en a eu les larmes aux yeux. Elle est venue à ma rencontre après le spectacle en me disant « Merci. J’ai un fils pour lequel je me pose beaucoup de questions et grâce à vous, je vais savoir comment lui parler. » Pour moi c’était un véritable cadeau. Je me rends compte que les gens partagent de nombreuses émotions mais qu’ils ne savent pas toujours comment aborder ces sujets. Je les aide à dédramatiser, à trouver les mots justes.

 

CG : Après avoir fait votre « Coming Outch », qu’est-ce que vous nous réservez pour la suite ?
FT : J’ai retravaillé ma pièce de théâtre « Roberta diva malgré lui » qui raconte l’histoire d’une famille de drag queens de pères en fils où l’un des garçons déçoit les parents en étant hétéro. J’ai entièrement repris les textes, avec un côté comédie musicale. Nous aurons sans doute l’occasion d’en reparler.

 

CG : Merci beaucoup, Fabien !
FT :
Merci à vous !

 

À l'issue du spectacle, le show continue dans la rue avec les flyers de Coming Outch.

À l’issue du spectacle, le show continue dans la rue avec les flyers de Coming Outch.

 

PartagezShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someone
Partagez ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *