La musique métal et la communauté LGBT

Alors qu’une icône gay se produisait à Bercy début juillet (Céline Dion) nous allons aborder un sujet à la fois proche et hors sujet. Proche, car nous allons parler de musique mais alors que le Hellfest a fermé ses portes il y a quelques semaines, nous allons aborder la musique métal et les LGBT. Trop souvent jugés sur des aprioris parfois douteux, nous allons vous démontrer qu’être métalleux ce n’est pas forcément synonyme d’homophobie et ou de culte sataniste…

Keith Caputo, chanteur du groupe Life of Agony a fait le choix de changer de sexe pour devenir Mina Caputo

Keith Caputo, chanteur du groupe Life of Agony a fait le choix de changer de sexe pour devenir Mina Caputo

Il faut savoir que le métal ce n’est pas « le fou furieux qui hurle dans un micro avec une voix d’outre-tombe » mais qu’ « En réalité ça ne représente qu’une toute petite partie du métal… » (Marc, Gay 35 ans) bien que « Les préjugés ont la vie dure, les gens ont peur de ce qu’ils ne connaissent pas et ne cherchent pas à comprendre. C’est un monde à part qui a ses codes et ses coutumes, qui peuvent être dingues et effrayants (et marrants aussi quand même) » comme le souligne Laura, bisexuelle de 24 ans.

La musique quelle qu’elle soit, rassemble et pourtant bien que le métal véhicule une image négative.

Lire plus …

PartagezShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someone
Partagez ce post

Peter Rauhofer, bientôt trois ans que le célèbre DJ a disparu

Peter-rauhofer-portrait

Pour les trois ans de la disparition de Peter Rauhofer, Culture Gay vous a compilé trente mixes très significatifs du DJ mort à New-York en 2013. De Madonna à Britney en passant par Cher ou Depeche Mode, cette playliste vous donnera sans doute envie de danser ou d’aller faire un peu de sport.

Lire plus …

PartagezShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someone
Partagez ce post

Lucky Records, fournisseur officiel de collectors de la capitale

CG_LR01

Lucky Records est  une référence pour les collectionneurs de vinyles et de CD. Dans cette boutique du Marais, vous trouverez ce maxi japonais introuvable de Madonna, ce pressage russe de Mylène Farmer, des pictures discs, des lives introuvables de Lady Gaga ou du merchandising de concerts du monde entier. Il n’en fallait pas plus pour que Culture Gay leur rende une petite visite.

Lire plus …

PartagezShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someone
Partagez ce post